Phalaenopsis bellina

 

PHALAENOPSIS BELLINA

Du latin bellus qui signifie beau.

 

 

Splendide spécimen en fleur, on peut voir que la plante a déjà fleuri de nombreuses fois...

 

Section : Zebrinae

Sous-Section : Lueddemannianae

Généralités : Décrit en 1884 par Heinrich Gustav Reichenbach comme une variété de Phalaenopsis

violacea mais Eric Christenson en fit une espèce à part entière en 1995.

 

Distribution géographique et vie en milieu naturel :

 Dans les forêts chaudes et humides de Malaisie, Sumatra et sur l'île de Bornéo dans l'état de Sarawak

et Kalimantan. Cet épiphyte vit principalement dans les arbres situés près des rivières ou des marécages

ombragés, à des altitudes variant de 0 à 200 mètres.

 

Description de la plante :

Cette petite plante à une tige courte et des feuilles épaisses et luisantes présentant de légères

ondulations, plus ou moins elliptiques, longues de 20 à25 cm sur 7 à 12 cm de large. 

L'inflorescence, d'une longueur de 10 cm environ, est pendante ou arquée, et porte plusieurs

fleurs étoilées, de 5 à 6 cm de diamètre. Les fleurs sont d’une texture cireuse et durent environ

4 semaines, la couleur forme un dégradé du rose au blanc-verdâtre.

Le labelle es de même couleur que la base, mais plus foncé, avec le centre du lobe médian jaune orangé.

 Cette plante peut fleurir toute l’année sur les gros sujets mais e préférence de Mai à Octobre lorsque

les températures sont plus élevées, les fleurs (divinement parfumées) se succèdent ainsi une par

une sur de longues périodes. Ne jamais couper les hampes encore vertes car elles refleurissent chaque année.

 

Support & Compost : 

Il se cultive comme la plupart des Phalaenopsis. On le place en pot, de préférence transparent,

dans un subtrat composé de : ½ d’écorces de pin, ¼ de mousse de polyuréthane, ¼ de sphagnum,

drainant mais retenant l’humidité.  Il est également possible de le cultiver sur une plaque de liège,

avec un peu de sphaigne pour garder l’humidité des racines. Les rempotages ne doivent être faits que

tous les deux ou trois ans, afin de limiter les dégâts au niveau des racines.

 

Température : 

La serre tempérée-chaude lui convient le mieux avec des températures allant de 25°C à 32°C.

Il faut veiller à ce que les températures hivernales nocturnes ne descendent pas en dessous de 22°C.

 

Lumière : 

Il est recommandé d’ombrer fortement au Printemps et en Eté, pour éviter les brûlures des feuilles.

 

Arrosages : 

Les arrosages, à l’eau de pluie, doivent être réguliers toute l’année.

Elle supporte mal la sécheresse, mais n’aime pas non plus être détrempée !

En règle générale, cela suppose d’arroser une fois tous les 8 à 10 jours l’hiver, et une fois

tous les 4 à 7 jours, au printemps et en été (bien évidemment ces paramètres dépendent de

la température, de la luminosité et de l’humidité ambiante…).

Remarque : Il est très sensible à la pourriture au niveau du collet, donc il faut bien faire

attention lors des arrosages, à ne pas verser d’eau entre les feuilles !

 

Hygrométrie :

 Une hygrométrie ambiante de 70 à 90 % est bénéfique.

 

Fertilisation & Multiplication :

 Les fertilisations sont recommandées quasiment toute l’année. Une application tous

les 15 jours suffit, soit avec un engrais spécifique dilué de moitié par rapport aux doses indiquées,

soit un engrais riche en azote de formule NPK 15-10-10, et ce, après l’arrosage, afin de ne pas brûler

les racines.

Impossible à multiplier, mais on peut rempoter les keikis qui se forment parfois naturellement sur les

hampes florales.


 

Fiona

4 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site